Livraison offerte à partir de 39 € en France métropolitaine.




Les perturbateurs endocriniens

Un résumé des différentes connaissances à jour sur ces substances

par Fiona

Les perturbateurs endocriniens, qu’est ce que c’est ?

Selon l’OMS, un perturbateur endocrinien (PE) est “une substance chimique d’origine naturelle ou synthétique, étrangère à l’organisme et susceptible d’interférer avec le fonctionnement du système endocrinien, c’est-à-dire des cellules et organes impliqués dans la production des hormones et leur action sur les cellules dites « cibles » via des récepteurs.”
Pour simplifier, les perturbateurs endocriniens perturbent le bon fonctionnement des hormones.

Pour rappel, une hormone est un système chimique fabriqué par une glande (organe dont la fonction est de produire une sécrétion), qui circule dans le corps afin de stimuler les différents organes et leur faire faire des actions particulières. Les hormones sont importantes car elles agissent sur la croissance, la reproduction, le métabolisme, le développement neurologique et la fonction immunitaire de notre corps.

Les perturbateurs endocriniens agissent de 3 manières différentes

  • Ils se font passer pour une hormone en mimant son action grâce à leur structure moléculaires quasiment identique aux hormones naturelles
  • Ils bloquent et gênent les mécanismes de production ou de régulation des hormones et des récepteurs et donc modifient tout le système hormonal naturel
  • Ils se fixent sur les récepteurs des hormones naturelles

Leur substance leur permet de pénétrer dans notre corps a travers divers modes d’exposition soit par voie cutanée, digestive ou respiratoire : c’est ce qui font d’eux des produits aussi dangereux. Les perturbateurs endocriniens peuvent être d’origine naturelle (ils sont naturellement présents dans certaines plantes) ou artificielle (du à l'activité humaine).

Ils sont connus pour être beaucoup plus nocifs pour les fœtus (donc les femmes enceintes), les enfants en bas âges et les adolescents.

Ou sont-ils cachés ?

Les perturbateurs endocriniens se cachent un peu partout : dans l’eau, dans l’air, dans notre alimentation, dans le textile, les détergents, dans le plastique, la peinture, dans les cosmétiques etc… En règle générale, les PE d'origine naturelle sont présents dans les plantes comme le houblon ou le soja. En tant que produits de synthèse ils sont particulièrement présents dans les produits d'hygiène, dans les lingettes, les médicaments, les détergents etc…
On les reconnaît souvent sous les noms de certaines molécules tels que les phtalates, les parabens, le phosphate et le phénol. Ils sont également très présents dans le bisphénol A mais, depuis 2014, cette substance a été interdite en France due à ses effets néfastes (le bisphénol A était particulièrement présent dans les biberons et les emballages alimentaires).
Afin de nous désorienter, les PE portent des noms très compliqués et à rallonge mais sont présents dans des produits que nous utilisons quotidiennement.

Quelques exemples de l’utilisation des PE dans différentes industries :
* Durcir le plastique des biberons
* Améliorer le vernis a ongle pour qu’il ne craquelle pas
* En tant que pesticide

A ce jour, sont recensés plus de 1450 types de perturbateurs endocriniens. (https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/video-ils-sont-un-peu-partout-mais-c-est-quoi-un-perturbateur-endocrinien_4032733.html)

Alt Text

Les PE, dans le milieu social, sont principalement cachés dans l’eau et l’alimentation (propagation du aux emballages plastiques, les sols contaminés produisant des fruits et légumes nocifs, résidus hormonaux présents dans les viandes…) mais notamment dans l’air et les cosmétiques.

Quels sont les effets sur notre corps / santé ? Faut-il les éviter ?

Suite à de nombreuses recherches, il a ete prouve que les PE sont très nocifs pour la santé et qu’ils pourraient être des facteurs de diverses maladies telles que :
* Cancers du sein, des ovaires, des testicules, de l'utérus, de la prostate...
* Diabète
* Obésité
* Infertilité
* Autisme
* Hyperactivité
* Perte de point de QI
* etc.

Ils sont également dangereux pour l’environnement car ils s’accumulent au fil des années et mettent du temps à se désintégrer. Ils ont un impact sur les animaux et leur reproduction et croissance et impactent les écosystèmes.

Deux problèmes se posent avec les PE :
* Ils sont nocifs, même à très faible dose ingérée
* Ils sont tenaces et peuvent être transmis aux générations suivantes

Étant présents partout dans notre environnement, il est quasiment impossible de les supprimer tous de notre quotidien. Il est néanmoins possible de limiter les contacts avec les PE à travers des petites actions telles que : opter pour du verre plutôt que du plastique pour la conservation des aliments, manger bio et bien laver les aliments avant de les consommer, privilégier les cosmétiques et produits ménagers bio, laver les vêtements que l’on vient d’acheter avant de les porter pour la 1ere fois, aérer son domicile tous les jours etc…

Les perturbateurs endocriniens et la cosmétique ?

Les différents perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques

Famille chimique Fonction cosmétique Noms INCI Catégories de cosmétique Effets sur la santé (source FEBEA : Fédération des entreprises de la beauté)
Alkylphénols Émulsifiants Octylphénol, nonylphénol (interdits), éthylphénol, amylphénol Shampoings, nettoyants pour le visage, colorants pour les cheveux, produits coiffants, crèmes à raser Cancer du sein, baisse des spermatozoïdes, baisse de la fertilité
Benzophenone Filtres solaires Benzophenone-1 ; Benzophenone-2 ; Benzophenone-3 ; 4,4-dihydroxybenzopheno Produits solaires : absorbant UV, filtre UV, agent masquant Suspecté d'être cancérigène
Butyl hydroxy Antioxydant, solvant, agent masquant BHA (Butylhydroxytoluene) – BHT (Butylhydroxyanisol) Tous les types de cosmétiques BHA : cancérigène, toxique pour la reproduction - BHT : Suspecte d'être toxique pour le foie, la thyroïde, les reins, provoque des allergies
Phtalates Solvant Dibutyl phtalate Vernis Baisse de fertilité, nocifs pour les foetus et nouveaux nés
Cinnamate et camphres Filtres solaires 4-methylbenzylidene camphor (4-MBC) • 3-benzylidene camphre (3-BC) • Méthoxycinnamate d’éthylhexyle • Octyl-méthoxycinnamate (OMC) • Octocrylene (OC) • Acide para-aminobenzoïque (PABA) • Padimate O • Octyl salicylate • Ethylhexyl methoxycinnamate Produits solaires
Liberateurs de formaldehydes Conservateurs Phenoxyethanol Tous les produits cosmetiques Cancerogene - Allergisant
Parabens Conservateurs Butylparaben • Propylparaben • Sodium butylparaben • Sodium propylparaben • Potassium Tous les produits cosmetiques Cancer du sein
Cancérogène
Silicones / siloxanes Ameliore la texture des produits Cyclopentasiloxane, Cyclomethicone Tous les maquillages et soins Cancérogène probable
Triclosan Anti bacterienne, reduit les odeurs, agent de conservation Triclosan Gels hydro alcooliques et produits nettoyants Nuisance pour la flore cutanée - Effets négatifs sur la reproduction - Conséquences sur les hormones thyroïdiennes - Effets sur le foie (possibilité de cirrhose)

Comme vous pouvez le voir, les PE sont nombreux, bien plus nombreux que ce tableau récapitulatif des plus connus. On trouve des PE dans plus de 70% des cosmétiques conventionnels, aussi bien dans leur composition que dans leur emballage ! En effet, les emballages des shampoings et apres shampoings regorgent de phtalates. Ces phtalates se mélangent par la suite aux produits et votre corps les absorbent et accumulent.

La plupart des labellos et rouges à lèvres conventionnels contiennent dans leur composition des dérivés de pétrole et en en mettant tous les jours, cela équivaut à ingérer 1kg de pétrole raffiné tout au long de votre vie !

Le problème qui se pose avec l’industrie de la cosmétique et les PE c’est qu'à l'inverse de l’industrie pharmaceutique qui doit prouver que les substances ingérées produisent plus de bénéfices que d’effets néfastes, la cosmétique elle, n’a rien à prouver. C’est pourquoi on retrouve autant de substances dangereuses. Sans compter l’effet cocktail grandissant. L’effet cocktail est une interaction entre toutes les substances chimiques et qui devient donc problématique. C’est une accumulation de PE qui pénètrent dans notre corps car notre peau n’est pas une barrière absolue. Or, sachant qu’un produit cosmétique conventionnel contient généralement minimum 1 PE et qu’en moyenne une personne utilise 9 produits cosmétiques par jour, le cocktail est explosif ! Et même malgré le fait que la concentration des PE dans les cosmétiques reste faible, elle n’est pas sans danger, surtout quand il y a une grande diversité de PE qui s’accumulent.

Alt Text

Par ailleurs, le cadre législatif concernant les PE est encore très limité. En effet, par exemple, certaines substances sont interdites dans des crèmes hydratantes pour cause d’irritation et d’allergies, or, ils sont autorisés dans des gels douche. Cela est dû au fait que l’industrie de la cosmétique applique le principe d’auto contrôle : chaque entreprise prend les risques seuls quant aux effets indésirables et néfastes que leurs produits peuvent faire aux consommateurs.

Afin d'éviter au maximum ces PE, nous vous donnons 2 conseils :

  • Préférer les produits certifiés bio. Dans tous les cahiers de charge des différents labels, les PE sont interdits. Cependant, cela n’est pas suffisant, il faut également:
  • Vérifier la composition des produits. Certains produits bio contiennent de l’eau dans leur formulation et cela implique la présence d’un conservateur afin que le produit ne moisisse pas.

Grâce à certaines applications telles que INCI Beauty, vous pourrez plus facilement décrypter les différents ingrédients qui composent votre produit, et cela de manière moins fastidieuse !

Pour terminer, la relation d’exposition et de l'apparition de maladies telles que le cancer et l'obésité dû aux PE présents dans les cosmétiques est quasiment impossible à prouver. Cependant, certaines substances peuvent être retracées dans le sang, c’est ce qu’a prouvé une étude de l'université de Berkeley. Ils ont fait un test sur un groupe d’adolescente qui se maquillaient, leur ont prélevé du sang puis demandé de n’utiliser que du maquillage bio ou naturel pendant une petite période de temps. A l’issue de cela, ils ont de nouveau prélevé du sang et se sont aperçus que le taux de certains PE avaient baissé.
Cela prouve que les PE sont bel et bien dans notre organisme mais ne permettent pas de prouver que sur le long terme, ce sont les PE présents dans les cosmétiques qui vont entraîner une maladie probable. Tout simplement car pour le moment, aucune étude n’a été faite sur le sujet. De ce fait, il faut appliquer le principe de précaution car l’absence de preuve ne veut pas non plus dire qu’il n’y en a pas.

Alt Text

NB : Certaines huiles essentielles sont qualifiées de PE cependant, pas d'inquiétude à avoir. Les huiles essentielles sont quasiment considérées comme des médicaments et sont donc soumises à des dosages précis et faibles. Des conseils d’utilisation sont disponibles ainsi que des mises en garde, ce qui fait d’elles des PE "inoffensifs". Par ailleurs, le principe d’un PE est d’agir sur tout le monde, or, les huiles essentielles ne sont nocifs que pour certaines personnes comme les femmes enceintes par exemple.


I'm in love with the coco

La noix de coco, on la boit, on la mange, on la cuisine et on l'utilise en produit de beauté. Ce petit fruit est multi-fonction. Mais quelles sont ses origines, ses producteurs, son enjeu environnemental et ses rapports avec Madagascar ? On vous dit tout.

La couperose

Tout savoir sur la couperose, les facteurs qui favorisent son apparition et les solutions naturelles pour la limiter, on vous dit tout.

 

Une suggestion ? Une envie d'article pour le blog ? Dites le nous dans la section contact !

retourner sur le blog

Des notes, des dossiers, des documents sur les ingrédients naturels, sur leur origine, des plantes méconnues et fascinantes. Voyagez avec nous, au bord de l'océan Indien, dans nos compagnes, naturellement.

DES NEWS NATURELLES ? NOTRE NEWSLETTER EN TRAITE CHAQUE SEMAINE !