Livraison offerte à partir de 39 € en France métropolitaine.




Sauter le pas : pourquoi passer aux huiles végétales ?

Pour prendre soin de sa peau au quotidien, la crème hydratante nous vient immédiatement à l’esprit : adoptée par les moins adeptes de cosmétiques, elle est perçue comme la base essentielle de toute routine beauté. Alors pourquoi l’abandonner au profit d’une huile végétale ? Aujourd’hui, on vous éclaire sur les vertus spécifiques des huiles végétales.

par MyMira

Les bienfaits des huiles végétales pour la peau

La peau est naturellement protégée par une barrière appelée film hydrolipidique, qui protège la peau des agressions extérieures diverses : pollution, stress, tabac, maquillage occlusif.... Toutes ces agressions peuvent affaiblir ce bouclier naturel : le ciment intercellulaire qui assure une bonne cohésion entre les cellules se fragilise, les imperfections se multiplient et la peau vieillit plus rapidement. Il est donc essentiel de renforcer cette barrière naturelle par l’application d’une huile, qui agit comme un voile de protection.

Outre leurs vertus protectrices, les huiles végétales permettent la bonne hydratation de la peau : elles empêchent en effet également la déshydratation en venant renforcer le film hydrolipidique naturel. Ce film agit comme un bouclier en empêchant l’eau de s’évaporer. Les huiles végétales contribuent également à la bonne hydratation de la peau en renforçant le ciment intercellulaire dans lequel baignent les cellules. L’état de notre peau en surface dépend majoritairement de la qualité de ce ciment et sa capacité à retenir l’eau. Les acides gras complexes contenus dans les huiles végétales renforcent ce ciment intercellulaire, majoritairement composé de gras, et permettent ainsi un meilleur acheminement de l’eau que nous consommons. Il n’y a donc pas de secret : pour hydrater sa peau, il est avant tout nécessaire de boire suffisamment d’eau. L’application d’une huile végétale facilite cette hydratation en renforçant le film hydrolipidique et le ciment intercellulaire afin que l’eau consommée soit mieux acheminée vers la peau et ne s’en évapore pas.

Les huiles végétales sont également reconnues pour leurs vertus nourrissantes. Elles peuvent contenir trois types d’acides gras : les omégas 3, 6, ou encore 9. Les omégas 3 et 6 sont dits essentiels car ils ne sont pas fabriqués par l’organisme alors même qui lui sont indispensables : en nourrissant les cellules, ils permettent un bon développement cellulaire. Outre leurs vertus protectrices et hydratantes, les acides gras aident à la cicatrisation et luttent contre les inflammations et les radicaux libres, qui attaquent et tuent les cellules de la peau, ce qui cause son vieillissement prématuré. De plus, chaque oméga a des vertus spécifiques : grâce à l’acide linolénique qu’ils contiennent, les omégas 3 sont prisés pour leurs propriété apaisantes et adoucissantes. Composés eux aussi d’acide linoléique, les omégas 6 sont appréciés en cosmétique anti-âge pour leur action sur l’élasticité de la peau. Les omégas 9 sont quant à eux principalement composés d’acide oléique ; présent naturellement dans le sébum, leur rôle n’en est pas moins important : ils contribuent à l’hydratation, la protection cutanée, la souplesse et l’élasticité de la peau.

Non seulement les huiles végétales remplissent toutes les fonctions d’une crème de jour traditionnelle mais elles permettent de plus une meilleure pénétration des actifs. 100% naturelles, les huiles végétales sont en effet mieux assimilées que des produits cosmétiques à la composition chimique car la peau reconnaît les acides gras qu’elles contiennent.

les huiles sèches sont riches en omégas 3 et 6, ont une texture fluide et pénètrent ainsi rapidement dans la peau

Encore réticent à l’idée d’utiliser une huile comme crème de jour, par peur qu’elle rende votre peau grasse et luisante ? Il convient ici de distinguer les huiles épaisses ou grasses des huiles sèches : les huiles sèches sont riches en omégas 3 et 6, ont une texture fluide et pénètrent ainsi rapidement dans la peau. Elles laissent donc un toucher sec et un teint matifié et constituent par conséquent une bonne de base de maquillage. Les huiles épaisses, souvent riches en oméga 9, ont une texture presque visqueuse et pénètrent moins facilement dans la peau. Elles sont notamment utilisées pour les massages car leur absorption moins rapide par la peau leur donne un pouvoir glissant. Si vous souhaitez commencer à utiliser une huile végétale comme crème de jour et que vous voulez un toucher sec, utilisez plutôt une huile sèche comme l’huile de jojoba ou encore l’huile de cameline. Dans les faits, n’importe quelle huile végétale peut être utilisée comme crème de jour, à condition d’adapter la quantité appliquée en fonction des vertus nourrissantes de l’huile.

Choisir l’huile végétale adaptée aux besoins de sa peau

Si les huiles végétales ont de nombreuses vertus, il n’est pas moins important de choisir l’huile qui répond aux besoins de sa peau. Et au vu du nombres d’huiles végétales qui existent, cela peut sembler un peu compliqué. Suivez notre guide et trouvez l’huile qui vous correspond.

Le choix d’une huile végétale pressée à froid

Avant même de s’intéresser aux différentes matières premières et à leurs vertus, il est nécessaire de s’attarder sur les différents types d’huile cosmétique qui existent pour identifier les huiles qui feront du bien à votre peau. On distingue les huiles végétales, les huiles minérales et les huiles estérifiées ou hydrogénées. Ces deux derniers types d’huiles sont obtenus par des procédés chimiques et n’ont pas les propriétés hydratantes et protectrices des huiles végétales. Si vous voulez en savoir plus sur ces huiles et sur les méthodes pour les identifier, l’article d’Anne-Marie Gabelica du blog Oolution pourra vous éclairer. Il est donc essentiel de choisir une huile végétale. On distingue là encore les huiles végétales selon leur méthode d’extraction : il y a d’une part les huiles extraites par solvant et d’autre part, les huiles extraites grâce à des presses mécaniques ou manuelles. Si vous souhaitez en apprendre plus sur les différentes méthodes d’extraction et leur impact sur la qualité des huiles, le premier article de notre série Un peu de science satisfera votre curiosité. En bref, seules les huiles végétales pressées à froid conservent tous les bienfaits hydratants, nourrissants et protecteurs des oléagineux dont ils viennent.

Une huile pour les peaux grasses ?

Contrairement à l’idée reçue, les huiles végétales ne sont pas incompatibles avec les peaux grasses, au contraire : une peau qui graisse trop est une peau fragilisée ou agressée, qui se protège en produisant plus de sébum. Toutes les huiles végétales ne conviennent pas aux peaux grasses : il faut privilégier les huiles régulatrices de sébum au faible indice de comédogénicité sont idéales.

  1. L’indice de comédogénécité

Il est en effet important de s’intéresser à l’indice de comédogénicité des huiles végétales, qui se mesure sur une échelle de 1 à 5. Une huile comédogène est une huile qui favorise l’apparition d’imperfections en obstruant les pores de la peau. On considère qu’une huile est comédogène lorsque son indice de comédogénicité est supérieur ou égal à 2. Cet indice dépend de trois critères : la sensibilité de l’huile à l’oxydation, la vitesse à laquelle elle pénètre dans la peau et sa qualité. Si nous vous garantissons la qualité des huiles Mira, nous n’avons pas de prise sur l’oxydation d’une huile, qui dépend des conditions dans lesquelles vous conservez votre huile. Lorsqu’une huile s’oxyde ou devient rance, non seulement elle perd ses propriétés mais elle devient également comédogène. Ce phénomène est facilement identifiable : en effet, lorsqu’une huile rancit, elle change de couleur et d’odeur. Pour éviter qu’une huile s’oxyde, il est indispensable de la conserver dans de bonnes conditions c’est-à-dire à l’abri de la lumière, de la chaleur et des variations de température. Quoi qu’il en soit, il est préférable pour les peaux grasses de privilégier les huiles à faible indice comédogène pour éviter les imperfections. Vous trouverez ci-dessous un tableau rassemblant les indices comédogènes de toutes nos huiles.

  1. Les huiles régulatrices de sébum

Certaines huiles régulent la production du sébum de la peau et limitent ainsi les imperfections comme les comédons ou l’acné.
L’huile de jojoba est l’huile dont la composition est la plus proche de celle du sébum naturellement produit par le corps. Grâce à cette composition, la peau assimile facilement cette huile et réduit à terme sa production de sébum. Ainsi, le fait de soutenir la production de sébum par l’application de l’huile de jojoba pousse la peau à s’auto-réguler. L’huile de jojoba renforce également le film hydrolipidique de la peau. Outre ses vertus purifiantes, l’huile de jojoba aide à la cicatrisation. C’est notamment ce que montre une étude publiée en 2012 dans un magazine scientifique allemand (Forschende Komplementärmedizin) : les scientifiques menant cette étude ont appliqué pendant six semaines à raison de deux à trois fois par semaine un masque à base d’huile de jojoba aux participants qui avaient de l’acné. Après six semaines, 54% des lésions liées à l’acné avaient disparu. L’huile de jojoba convient donc aux peaux grasses en raison de ses vertus régulatrices et ses cicatrisantes et de son indice de comédogénécité nul.
Pour une huile plus locale, utilisez l’huile de cameline : elle régule également la production de sébum tout en donnant éclat et élasticité grâce à la vitamine C qu’elle contient. Elle regorge également de vitamines E ce qui lui confère un effet anti-âge.

Les meilleures huiles pour les peaux sèches

Tiraillements, manque de souplesse, picotements… La peau sèche est à l’origine de nombreux inconforts. Mais dans les faits, peu d’individus ont véritablement la peau sèche : il est nécessaire de distinguer peau sèche et peau déshydratée.
Une peau sèche se caractérise par un ciment intercellulaire épidermique de mauvaise qualité, qui ne produit pas assez d’acides gras.

De ce fait, le film hydrolipidique joue moins bien son rôle de bouclier, ce qui favorise la déshydratation de la peau : une peau sèche est par conséquent souvent déshydratée. Pour pallier ces inconforts causés par la peau sèche, il est nécessaire d’éviter les produits trop agressifs et d’apporter à sa peau les acides gras qui lui font défaut par l’utilisation d’huiles végétales.

Mais là encore, certaines huiles végétales seront plus efficaces que d’autres. Grâce à l’acide myristique qu’elle contient, l’huile de coco pénètre et régénère la peau en profondeur. Si votre peau est sujette aux imperfections et que l’important indice comédogène de cette huile vous rebute, privilégiez l’huile d’avocat : assouplissante, hydratante, protectrice et régénératrice, l’huile d’avocat redonne de l’éclat et de l’élasticité à la peau, sans risque d’imperfections puisque son indice comédogène est nul.

La déshydratation de la peau, bien plus courante, est un état réversible qui se traduit par d’une sensation de tiraillement au niveau du visage, notamment après la douche. Cette déshydratation entraîne l’apparition de ridules. Tous les types de peau peuvent être atteints de déshydratation à un moment donné. La peau est un véritable réservoir d’eau : elle contient 15% de l’eau contenue dans le corps. L’eau se déplace naturellement du derme vers la surface : on appelle ce phénomène perte insensible en eau ou PIE. La couche cornée et son film hydrolipidique freine ce processus d’évaporation.

Si le film hydrolipidique est atteint, la perte insensible en eau s’accélère et la peau se déshydrate. Pour réhydrater sa peau, il est nécessaire tout d’abord de boire suffisamment : une peau peut être déshydratée à cause d’un manque d’hydratation plus générale. Il est ensuite nécessaire de renforcer le ciment intercellulaire qui achemine l’eau vers la surface ainsi que le film hydrolipidique par l’application d’un produit cosmétique contenant des acides gras. En renforçant le ciment intercellulaire et le film hydrolipidique, les acides gras ralentissent le processus de perte insensible en eau.

Les huiles anti-âges

Non seulement les huiles peuvent remplacer une crème de jour traditionnel, mais certaines peuvent également avoir un effet anti-âge grâce aux vitamines aux vertus anti-oxydantes qu’elles contiennent. La pénétration des huiles végétales en profondeur.

L’huile de moringa pure freine le vieillissement de la peau grâce aux phytostérols qu’elle contient. Mais c’est surtout la vitamine E dont elle regorge qui confère à cette huile ses importantes vertus anti-âge. Envie d’en savoir plus sur cette mystérieuse huile aux nombreuses vertus ? N’hésitez pas à lire notre article entièrement consacré aux vertus de cette huile !
Pour un soin anti-âge adapté aux peaux sèches ou sensibles, privilégiez l’huile de chanvre : ce sont également les vitamines E qu’elle contient qui lui donne un effet anti-âge. A cela s’ajoutent les vitamines A, connues pour leur propriété antioxydante. Les antioxydants aident les cellules à se débarrasser des radicaux libres, qui causent le vieillissement prématuré de la peau. Si vous avez envie d’un soin à la fois anti-âge et anti-imperfections, utilisez notre sérum Le Chanvre des sirènes, qui complète les vertus du chanvre par les vertus purifiantes du géranium.


I'm in love with the coco

La noix de coco, on la boit, on la mange, on la cuisine et on l'utilise en produit de beauté. Ce petit fruit est multi-fonction. Mais quelles sont ses origines, ses producteurs, son enjeu environnemental et ses rapports avec Madagascar ? On vous dit tout.

La couperose

Tout savoir sur la couperose, les facteurs qui favorisent son apparition et les solutions naturelles pour la limiter, on vous dit tout.

 

Une suggestion ? Une envie d'article pour le blog ? Dites le nous dans la section contact !

retourner sur le blog

Des notes, des dossiers, des documents sur les ingrédients naturels, sur leur origine, des plantes méconnues et fascinantes. Voyagez avec nous, au bord de l'océan Indien, dans nos compagnes, naturellement.

DES NEWS NATURELLES ? NOTRE NEWSLETTER EN TRAITE CHAQUE SEMAINE !