Livraison offerte à partir de 39 € en France métropolitaine.




La première pression à froid

On voit ce terme partout, notamment sur notre site, les huiles sont “issues d’une première pression à froid”. Mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? Pourquoi “a froid” ? On est là pour répondre à toutes ces questions !

par Fiona

Du coup… Comment ça fonctionne ? Quel est le mécanisme qui se cache derrière ce terme ?

Tout commence dans un champs (ou une forêt, un désert… bref, la ou les graines et/ou fleurs sont récoltées) puis amenés dans une usine / fabrique. Les graines sont ensuite mises dans une presse hydraulique qui vient les écraser. La presse doit se faire à température ambiante (et non chaude) et il n’y a aucun ajout.
Le terme “a froid” est donc en réalité à température ambiante. Il s’agit là d'un procédé assez technique et surtout très précis. Lorsque les graines sont pressées, malgré qu’elles soient dans une salle à température ambiante, cela exerce une chaleur. Cela a créé 2 écoles différentes:
* Certains font le choix de ne pas modifier la température de la presse. Dans ce cas il y a une chaleur naturelle qui est exercée sur les graines
* D’autres font le choix de refroidir la presse, ce qui ralentit le processus fortement mais qui assure une qualité exceptionnelle.

Dans les 2 cas, la température ne doit pas excéder 35-40 degrés afin d’avoir la meilleure huile possible pour de l'alimentaire.

Mais.. Pourquoi ne faisons-nous pas tous cela alors ? N’est-ce pas mieux ?

Ce qu’il faut savoir c’est que pour extraire de l’huile des noyaux ou des plantes, il est nécessaire d’avoir une tonne de graines pour n’en extraire qu’une très faible quantité, mais certaines techniques sont plus rapides que d’autres.

C’est la quantité qui prime sur la qualité.

En d’autres mots, plus on chauffe les graines / plantes, plus l’huile est extraite facilement. C’est la pression a chaud. Cela permet d’agir efficacement sur 2 fronts : presser plus rapidement les huiles et en avoir plus. C’est la technique qu’ont adopté les entreprises industrielles qui font principalement de la quantité.
Sauf qu’en cosmétique, lorsqu’on chauffe les graines au-delà de 60 degrés, les valeurs nutritionnelles sont oxydées et/ou altérées. Les huiles perdent alors une partie de leurs vitamines, omégas, acides, bref… tout ce qui fait leur efficacité et ce pour quoi on les aime tant.

Mais quelles sont les conséquences d’une température trop haute ?

Tout l'intérêt de faire attention à la température lorsqu’on presse est qu'à chaque 10 ou 20 degrés de plus, les huiles perdent des nutriments importants.

Yuka - Comment cuire sans détruire

Comme vous pouvez le constater ci-dessous, au delà de 120 degrés les huiles ne contiennent plus beaucoup d’apports nutritionnels, ce qui limite voire rend obsolète leurs utilisations.

La destruction nutritionnelle selon la température de chauffage

Pour comprendre un peu mieux de quoi il s’agit :

  • La famille des vitamines A (aussi connue sous le nom de rétinol) favorise le renouvellement des cellules de la peau, facilite la cicatrisation, est un ennemi contre l'acné et les rides et agit anti-oxydant
  • La famille des vitamines B protège et limite la chute de vos cheveux, maintient votre peau saine, fortifie vos ongles
  • La famille des vitamines C ralentit le vieillissement cutané, prévient des rides et ridules, accélère la cicatrisation et lutte contre les radicaux libres (pour en savoir plus sur ces ennemis de notre organisme, allez faire un tour sur notre article “L’huile de marula” on vous dit tout !)
  • La famille des vitamines D lutte contre l'eczéma, apaise les lésions cutanées, agit comme un anti-âge puissant et est également anti-inflammatoire
  • La famille des vitamines E protège votre épiderme, limite les agressions extérieures tout en le réparant, apaise les rougeurs, gaine le cuir chevelu et rend vos cheveux brillants : c’est ce qu’on appelle le tocophérol

Pour résumer, il est très important de vérifier les températures auxquelles sont soumises les pressions car cela va changer de manière significative la valeur nutritionnelle des huiles. A quoi sert une huile qui ne nous hydrate plus ? A rien, ou du moins à très peu. Le pouvoir des huiles réside dans leurs nutriments, c’est ce qui leur donne leur super pouvoir (qu’on vous vante un grand nombre de fois).

C’est pourquoi chez Mira, on s’assure de ne travailler qu’avec des producteurs qui ont le souci du détail, du précis. Des producteurs qui cherchent sans relâche une qualité toujours incontestable. Et on les a vu faire. Des pros, uniques en leur genre pour des huiles uniques en leur genre.


Focus sur notre huile vanillée

Tout sur ses origines, sa préparation et ses bienfaits

Focus sur l’huile de carotte, ses bienfaits et ses pouvoirs

Son utilisation pour le corps, le visage et les cheveux

 

Une suggestion ? Une envie d'article pour le blog ? Dites le nous dans la section contact !

retourner sur le blog

Des notes, des dossiers, des documents sur les ingrédients naturels, sur leur origine, des plantes méconnues et fascinantes. Voyagez avec nous, au bord de l'océan Indien, dans nos compagnes, naturellement.

DES NEWS NATURELLES ? NOTRE NEWSLETTER EN TRAITE CHAQUE SEMAINE !