#2 Trésors Naturels — Le Moringa

par MyMira

Aujourd’hui: Le Moringa. La série #TrésorsNaturels vous fait découvrir des plantes, des actifs ou des créations naturelles peu connues, voire oubliées parfois.

Bienvenue dans les contreforts sud de l’Himalaya, où moringa oleifera, ou moringa pour les intimes, commence sa conquête du monde. Si la plante est désormais présente dans de nombreuses régions tropicales, elle reste peu utilisée sous nos latitudes.

Elle porte pourtant de nombreux noms, d’ “arbre de vie” à “arbre à miracle” et possède de nombreuses facettes, des plus connues comme la richesse nutritive de ses feuilles, aux moins évoquées comme son rôle de purificateur d’eau potable.

L’arbre croît rapidement jusque 10 mètres de hauteur, résiste à la sécheresse (il est même connu dans certaines régions pour renaître très vite du manque d’eau), et possède des fleurs blanches à 5 pétales que l’on reconnaît facilement.

Ce qui fascine avec cet arbre, c’est sa polyvalence et la richesse de ses constituants. Nous avons voulu le décrire des pieds à la tête, pour vous montrer à quel point il peut nous surprendre, dans tous les sens ! Exceptionnellement, nous trancherons le débat sur l’oeuf ou la poule en donnant raison à l’oeuf — la graîne — dans notre histoire, qui viendra donc en premier.

“Tout commence par cette petite graine brune.”

Tout commence par cette petite graîne brune. Mise dans une eau impropre à la consommation humaine, elle peut la purifier par floculation en ôtant les métaux lourds, pesticides et PCB (molécules dérivées du chlore). Broyée à froid, elle donne une huile d’une qualité exceptionnelle, tant pour la consommation culinaire que pour la cosmétique.

Sa haute teneur en acide oléique prévient les problèmes cardiovasculaires, la présence rare d’acide palmitoléique équilibre les graisses du corps et fait baisser la glycémie, ce qui en fait un ingrédient idéal pour les personnes sujettes au diabète.

En soin de beauté, l’huile de moringa répare et protège le film lipidique de la peau, c’est pour cela qu’elle est souvent utilisée en soin anti-rides voire en cicatrisant. Elle est également très indiquée contre les vergetures, ridules et sécheresses répétées de la peau. Dès la première application, sa structure lipidique pénètre très vitre dans votre épiderme et commence à réparer la membrane des cellules grâces à ses oméga 7.

Une fois plantée, notre graîne va développer rapidement un premier système racinaire. Sa racine tubéreuse lui permet de se passer d’eau pendant plusieurs mois. Son nom sénégalais « Nébédaye » et son nom français de « Néverdier » viendraient de l’anglais « Never die » : lorsqu’on le coupe ou que des jeunes pousses sont brûlées par le soleil, il repousse aussitôt avec les premières pluies. Ses racines constituent alors une première source de nutriments, pour nourrir très efficacement les sols et servir d’engrais végétal exceptionnel !

Alt Text

Notre jeune pousse grandit: les premières feuilles apparaissent, ce qui nous permet d’évoquer leurs incroyables vertus alimentaires. Broyées en fameuse “poudre de Moringa”, les feuilles possèdent des taux très élevés de vitamines A et C, de calcium, de potassium, de fer et de protéines. Elles permettent également de consommer des acides aminés essentiels (c’est à dire non produits naturellement par le corps humain).

Un peu de soleil encore ? C’est la première floraison. Les fleurs bouillies ou broyées puis alliées au miel vous donneront un soin préventif doux, aux vertus antiseptiques et fortifiantes pour votre système immunitaire.

Notre arbuste grandit et développe ses premières couches d’une écorce grise/blanche. Laquelle peut être réduite en poudre et appliquée sur les plaies et les coupures, là aussi pour booster votre organisme contre les petits et gros tracas.

Encore un peu de temps, et les premières gousses apparaissent, avec en leur coeur… de nouvelles graines !


Une idée ? Une envie ? Une nouvelle plante dont vous voudriez que nous parlons ? Ecrivez-nous à contact@mymira.fr !


#1 Collaboration - Iletaituneveggie x MyMira

#1 Un peu de science : Les différentes méthodes de fabrication des huiles

Notre premier article de la série “Un peu de science”, destinée aux curieux qui souhaitent en savoir plus sur les huiles, reprend, étape par étape, leur fabrication.

 

Newsletter