Livraison à 2.9€ en France Métropolitaine, offerte à partir de 39€

Les soins naturels après un tatouage

par Mira

Huile de Chanvre pure Mira
Anti-Âge, Peaux sèches et déshydratées
Huile de Baobab pure Mira
Hydratation Intense, Cheveux très secs

1

La problématique du tatouage - Juste après

Comment protéger un tatouage récent ?

Un tatouage est certes un bel ornement pour la peau, mais il la fragilise également, au moins au début. Si votre tatouage date de moins de six à sept semaines, il faudra particulièrement faire attention aux expositions au soleil, c'est pourquoi il est souvent déconseiller de se faire tatouer juste avant les vacances d'été.

Si vous êtes tout de même en contact avec le soleil, deux protections s'imposent sur votre tatouage :

- une protection solaire : appliquez une crème ou huile solaire au moins d'indice SPF 50 sur la zone, à reouveler toutes les deux heures

- une protection physique : certains pansements font aussi filtre UV, mais la majorité d'entre eux n'est pas suffisante. Préférez alors également le port d'un vêtement qui va masquer

 

Que faire apres un tatouage ?

Dans les premiers jours qui suivent le tatouage, la peau sous laquelle l'encre a été injectée risque d'être douloureuse. Il convient de la protéger particulièrement de la poussière, des bactéries, du soleil et des frottements. Selon la zone de votre tatouage, il est conseillé si possible de le laisser sous le pansement du tatoueur le premier jour, puis à l'air libre, ou encore sous un pansement s'il est amené naturellement à être en contact avec un vêtement, un sac ou tout autre élément extérieur. La peau du tatouage est irritée, il faut donc autant que possible la soulager et l'aider à cicatriser rapidement.

Pour se faire, nous avons trois solutions naturelles du tonnerre :

- L'huile végétale de Moringa :

Véritable petit trésor pour prendre soin de votre tatoo, c'est une huile naturelle qui remplace les meilleures crèmes cicatrisantes. Grâce à sa teneur en vitamines A, C et E, elle permettra à votre peau fragilisée par le tatouage d'obtenir des nutriments essentielles à une bonne régénération. L'acide palmitique contenue dans le Moringa permet de protéger la peau des agressions microbiennes et de l'oxydation.

Appliquer une à deux fois par jour sur la zone du tatouage.

- L'huile végétale de Baobab :

Une autre essentielle de votre panoplie de soin pour le tatouage, elle est une huile végétale très douce, cicatrisante et régénérante pour la peau irritée. A appliquer deux fois par jour sur la partie sensible. C'est une variante de l'huile végétale de baobab que l'on trouve en Afrique de l'ouest, la nôtre vient de Madagascar avec une huile encore riche en pulpe. Son plus ? Elle est assez crémeuse à température ambiante et s'applique encore plus facilement.

Elle n'est pas souvent conseillée par les tatoueurs car elle n'est pas très connue, mais fait pourtant des miracles contre les irritations ou les peaux abîmées.

- L'huile végétale de Coco

C'est une classique parmi les classiques. C'est une huile très saturée (elle est assez grasse et met un peu de temps à pénétrer dans la peau), et est constituée en majorité d'acide gras saturés comme l'acide laurique qui laisse un film protecteur sur la peau après application.

Là encore, comme le baobab, une utilisation le matin et une le soir sera tout à fait indiquée pour apaiser votre peau irritée et pour vos soins post-tatoo.

 

 

 

Que mettre sur un tatouage quand on n'a pas de crème ?

Des huiles pardi !

On vous conseille les trois huiles surpuissantes que l'on évoquait juste avant :

- L'huile de Moringa

- L'huile de Baobab

- L'huile de Coco,

 

en sachant que d'autres matières naturelles peuvent aussi aider pour le processus de cicatrisation comme le gel d'aloe vera ou le miel naturel.

2

L'entretien du tatouage - Nos solutions naturelles

La cicatrisation de la peau après un tatouage

Se faire faire un tatouage, c'est enfreindre la barrière de la peau le temps du dessin du toutage et des différentes étapes (premiers traits, remplissage et ombres).

Le traumatisme du tatouage lèse la peau et la choque. Cela la fragilise et peut la rendre la cible d'infections bactériennes ou virales, voire parasitaires ou mycositiques. Les agents infectieux sont souvent déjà naturellement présents à la surface de la peau et peuvent se retrouver dans des couches plus profondes après le mouvement du tatoueur et infecter les couches inférieures.

Sans parler de ce risque, le fait même de faire le tatouage va déclencher un mécanisme de défense du derme qui peut se révéler excessif et provoquer des réactions immunitaires en chaine. Les inflammations sont alors douloureuses et peuvent s'avérer problématiques.

 

 

Comment bien hydrater son tatouage ?

La peau sous le tatouage est une peau enflammée, c'est à dire que le derme réagit à l'agression en gonflant légèrement et en rougissant, le temps d'éliminer la menace détectée par l'organisme. Les conseils de soins proviennent souvent du tatoueur et doivent être respectées car il connaît les encres utilisées pour le tattoo. Il vous donnera les délais de soin et de cicatrisation indicative du tatouage.

Généralement, on parle d'hydratation abusivement, car les produits naturels empêchent l'eau de votre épiderme de s'évaporer, mais n'apportent pas d'eau en tant que telle, car votre peau est imperméable.

L'effraction cutanée provoquée par l'aiguille a laissé le film hydrolipidique (le film protecteur de votre peau) abîmé, et les huiles végétales vont le restaurer afin de permettre à la peau de cicatriser dans de bonnes conditions et de garder son hydratation optimale.

 

 

 

 

Quand arrêter de mettre de la crème ou de l'huile sur un tatouage ?

Demandez toujours conseil à votre tatoueur, mais il est judicieux d'arrêter quand la peau semble plus cicatrisée et moins sujette à irritation.

 

Il est évidemment également conseillé d'arrêter tout produit sur le tatouage si ce produit provoque chez vous une réaction allergique et peut vous mettre en danger. Dans ce cas, le bienfait apporté par le produit de soulager est bien sûr dépassé par la réaction allergique.

Huile de coco pure Mira
Hydratante Corps & Cheveux
Huile de Moringa pure Mira
Anti-Âge, Tous types de peaux

3

Quand le tatouage pèle

C'est tout à fait normal, cela veut dire que votre tatouage est en train de cicatriser, et que la peau qui a été agressée est en train de se renouveler. Vous pouvez soulager avec un peu d'huile de Coco, en appliquant sur la peau du tatouage et avec des mains propres ! La peau du tatouage est fragilisée : vous ne voudriez pas lui apporter des germes et des bactéries en plus...

Quand le tatouage gratte

Là encore, c'est une réaction tout à fait normale, comme les croûtes dont nous allons parler après. L'important est de ne pas succomber, car les dommages que vous allez faire en vos soulageant 5 minutes vont durer pendant plusieurs heures voire plusieurs jours supplémentaires !

La sensation de démangeaison intervient à cause de l'inflammation provoquée par le tatouage, qui provoque aussi souvent un léger gonflement de la zone, le mieux est de ne pas toucher, et dans le pire des cas d'appliquer en peu d'huile de moringa ou de miel pour soulager sans gratter.

Quand une croute apparaît

A partir du 4ème - 5ème jour, il est tout à fait normal qu'une petite croûte apparaisse, ou une série de petites croûtes, c'est le signe d'une bonne cicatrisation. Comme pour la sensation de démangeaison, il ne faut surtout pas gratter ni frotter.

Le risque ?

En grattant, on peut provoquer saignements et enlever partiellement de l'encre au tatouage, ou pire : amener des germes dans le tatouage et multiplier les chances d'infection. Croyez nous, ce n'est pas l'approche que vous souhaitez !

En cas de complication de type infection ou gonflement supplémentaire, allez voir directement votre médecin traitant pour examiner la zone. C'est peut être un rendez-vous pour vous, mais pour votre tatouage, ça voudra dire beaucoup !

 

 

Mettre un pansement sur un tatouage

Après votre tatouage, votre partenaire tatoueur ou tatoueuse vous a laissé un pansement, à garder de 3 à 6h.

Portez toujours des vêtements amples autour du tatouage pour éviter les frottements, et les tatouages utilisés doivent laisser respirer la peau, pour éviter au maximum la macération de la zone et le développement des bactéries et microbes. Les pansements cellophanes sont indiqués pour cela, juste après avoir appliqué de l'huile cicatrisante pour aider votre peau à se régénérer.

Lors de la première fois où vous retirez votre pansement, ne soyez pas surpris par un éventuel surplus d'encre rejeté par votre tatouage, c'est tout à fait normal !

Nettoyez simplement à l'eau tiède, avec un savon au ph doux, et en tamponnant à l'aide d'une serviette propre pour sécher : jamais de frottements brusques sur un nouveau tatouage !

 

Les autres modes de protection - Vaseline, Cellophane et Pommades

Ces modes de protection sont également très efficace pour votre tatouage, mais sont issus de l'utilisation de matière synthétiques et de la pétrochimie.

 

La vaseline tout particulièrement est un distillat de pétrole et est tout sauf naturelle. Elle est tout de même très intéressante pour le soin des tatouages car apporte une barrière aux agressions extérieures sans assécher la plaie.

Livraison offerte

en france métropolitaine dès 39 € d'achat
préparée en 24h

Paiement Sécurisé

cb
visa
mastercard