Livraison offerte à partir de 39 € en France métropolitaine.




La couperose

Tout savoir sur la couperose, les facteurs qui favorisent son apparition et les solutions naturelles pour la limiter, on vous dit tout.

par Fiona

La couperose c’est quoi ?

La couperose, comme son nom l’indique, est une maladie cutanée qui rend rose des parties de notre visage dont la zone T (front, nez, menton) et les joues en touchant les vaisseaux sanguins. C’est une des formes les plus fréquentes de la maladie rosacée (on vous explique la différence plus bas) qui est, pour l’instant, incurable.

La couperose avait comme nom la “goutte rose” mais ce nom a été critiqué car il n'était pas assez gracieux, d'où le changement en couperose au 19ème siècle.

Cette infection cutanée se distingue grâce à plusieurs symptômes :

  • l'émergence de rougeurs qui sont répandues sur les zones citées plus haut. On les reconnaît par les plaques rouges / roses qui se forment et l’impression de bouffées de chaleur (les dermatologues appellent cela des "flushs")
  • Une peau plus fragile, sèche et sensible : la sensation d’irritations voire de fourmillement et/ou de brûlure.
  • Les plaques rouges qui persistent et ne partent plus et qui s’intensifient dus à des changements d'émotions et/ou de températures

Sont touchées généralement par la couperose les femmes et plus largement les personnes âgées de 30 à 50 ans. Par ailleurs, les personnes ayant la peau et les yeux clairs sont également plus sujettes à l'infection.

De ce fait, selon un mythe, cette maladie est également connue sous le nom de "malédiction de Celtes” car elle touche principalement les pays Celtiques dont l’Irlande, l’Ecosse, l’Angleterre mais également les pays Scandinaves. Selon les statistiques, cette infection cutanée touche environ 45 millions de personnes dont 4 millions en France.

Les déclencheurs de la couperose sont divers et variés :

  • Une trop longue exposition au soleil
  • Une trop longue exposition au froid
  • Des aliments spécifiques tel que le piment
  • Un mode de vie extrême entraînant le stress
  • L’alimentation trop épicée ou trop chaude
  • Les acariens
  • L’alcool (qui n’est pas le facteur dominant de * * L’apparition de la couperose)
  • Des efforts physiques extrêmes
  • Des produits agressifs pour la peau comme le parfum par exemple

La couperose peut se déclarer chez un individu sans aucun antécédents familiaux mais est également héréditaire (les personnes ayant des membres de leur famille atteints de la couperose sont plus sujet à voir la maladie se déclarer en prenant de l'âge).

La différence entre couperose et rosacée ?

Il faut savoir que la couperose est un type de rosacée. En effet, il en existe 3 types :

  • La rosacée vasculaire qui est notre fameuse couperose. C’est le type le plus répandu et se caractérise principalement par les plaques rouges ou “érythroses”. Ces dites plaques se regroupent dans la zone T et sur les joues. Chez les personnes chauves, la couperose peut atteindre le cuir chevelu. Par ailleurs, elle crée également des oedèmes sur la peau (pas forcément visibles à l'œil nu) et les vaisseaux sanguins sont généralement dilatés. Malgré le fait que le nom “couperose” n'évoque pas une maladie et soit même pour le coup un joli mot, il s’agit en fait des veines du visage qui sont très fines et surtout très rouges (voire violettes), d'où le nom de couperose. Malheureusement, s’accompagnent a cette couleur rouge des bouffées de chaleur lors d'activités spécifiques comme citées plus haut comme le fait de manger des plats épicés. Les médecins appellent ça des “flushes”. Enfin, il n’est pas rare que la couperose entraîne une rosacée oculaire.

  • La rosacée papulo-pustuleuse se caractérise par l'émergence de papules et pustules. Les papules sont généralement de forme arrondie et elles sont toutes rouges. A l’inverse, les pustules sont blanches voire un peu jaunes car elles contiennent du pu. Les papules sont plus grandes que les pustules. L’apparition de papules et pustules augmente si la rosacée n’est pas traitée. Ce type de rosacée est le stade un peu plus avancé de la rosacée vasculaire.

  • La rosacée hypertrophique est le type de rosacée la plus rare. A ce jour, moins de 5% des personnes atteintes de rosacée ont cette forme et la plupart sont des hommes. On la reconnaît par le nez boursouflé et rouge, une peau plus épaisse et la formation de petites bosses. L’ensemble du visage est donc assez rouge avec des papulo-pustules. Ces symptômes influent sur le moral des personnes qui en sont atteintes car physiquement les symptômes sont flagrants et peu esthétiques.

Le problème avec la couperose autant que les autres types de rosacées est que la plupart du temps, les gens pensent que la cause vient de l’alcool et donc de l’alcoolisme, ce qui est totalement faux. Le fait d’avoir le visage rougeâtre et boursouflé (plein de papules et pustules) n’est pas une conséquence du a l’alcool. Cela peut catégoriser les gens et donc les conséquences de cette maladie sont physiquement mais peuvent influer aussi sur le moral et le social des individus.

Focus rosacée oculaire

La plupart des rosacées (presque 50% d’entre elles) engendrent fréquemment une rosacée oculaire. Elle peut apparaître directement ou des années plus tard. Elle peut prendre diverses formes et la plus connue est celle de la conjonctivite. On la reconnait grâce à différents facteurs comme une sensation permanente de grain de sable dans les yeux, des irritations ou le fait de ne pas supporter la lumière.

Comment peut-on réduire les symptômes ?

Afin de diminuer au maximum les symptômes, il est possible de mettre en place quelques règles concernant son mode de vie.

Les 7 commandements de la couperose

Du soleil tu te protègeras

En effet, il est important de se protéger du soleil surtout pour les personnes ayant la peau claire. Pour cela, vous pouvez déjà appliquer de la crème solaire pour limiter les effets des rayons UV A et B sur votre peau afin qu’elle ne réagisse pas au quart de tour. (Vous pouvez jeter un oeil à notre article Comment garder son bronzage afin de savoir quel SPF est fait pour vous et votre type de peau). Dans la même idée, vous pouvez également éviter de vous exposer au soleil lorsque le soleil est au zénith et protéger votre visage avec une casquette, un bob ou un chapeau.

Des plats épicés et brûlants tu éviteras

Malheureusement pour les fans de plats asiatiques, si vous voulez éviter d’avoir des pics de couperose et de flushes, il faudra abandonner ou tout du moins ralentir sur les plats épicés. En effet, ce sont des catalyseurs naturels, tout comme la chaleur. Laissez vos plats refroidir un peu afin d'éviter de finir tout rouge.

L’alcool tu limiteras

Ne nous méprenons pas, l’alcool n’est pas la première cause (ni la deuxième, ni même la troisième) de la couperose et de la rosacée, mais elle favorise son apparition. En effet, l’alcool agit comme un vasodilatateur (qui dilate les vaisseaux sanguins) intense, d'où le fait que lorsqu’on boit de l’alcool, on devient un peu rouge. C’est là qu'est l’os (hélas) car la plupart des personnes confondent les symptômes de l’alcoolisme avec ceux de la rosacée.

Des fresh touch tu favoriseras

En d’autres mots, lorsque vous commencez à sentir les flushes (bouffées de chaleur), contrez les avec du frais. Selon vos préférences, vous pouvez opter pour de l’eau avec des glaçons, des glaces, une douche froide ou une poche de glace sur la tête.

Des efforts physiques trop extrêmes tu ne feras pas

En effet, lorsqu’on fait du sport de manière trop intense, généralement on se retrouve avec un visage tout rouge. De ce fait, les personnes atteintes de la couperose vont voir cet effet se décupler et vont voir leurs joues rougir fortement. Il est donc préférable de faire des sports qui ne demandent pas des efforts trop extrêmes comme par exemple la marche rapide, la natation ou le yoga (surtout que c’est bien car ça réduit le stress !).

Le stress tu fuiras

Même si c’est toujours plus facile a dire qu’a faire, il faut éviter les situations stressantes car elles sont aussi un facteur à l'apparition de la couperose. Dans le cas où votre travail est stressant à la base, essayez de pratiquer des exercices de respiration, de faire du yoga ou de la méditation, de faire des siestes dès que possible ou d'écouter de la musique quand le stress monte.

Des produits cosmétiques adaptés tu choisiras

En règle générale, les produits cosmétiques à base d'ingrédients imprononçables et contenant des perturbateurs endocriniens sont à éviter. Qu’on ait la couperose, les autres formes de rosacée ou pas, ils sont dangereux pour notre peau (si vous voulez en savoir plus sur les perturbateurs endocriniens n'hésitez pas à lire l’article dédié). De ce fait, il est conseillé d’utiliser du maquillage dermatologique afin de s’assurer que les produits que vous mettez sur la peau n'obstrue pas vos pores, que votre peau respire au maximum pour ne pas favoriser l’apparition de la couperose.
Par ailleurs, vous pouvez troquer vos laits démaquillants et eaux micellaires par les huiles végétales. En plus de démaquiller, elles limitent l’apparition des symptômes et apaisent les sensations de brûlures.

Donc vous l’aurez compris, le 8ème commandement est… l’utilisation des huiles !

Alt Text

Quelles huiles soulagent la couperose ?

L’huile de calophylle

L’huile de calophylle est connue principalement pour ses vertus thérapeuthiques et son pouvoir de pénétration. Elle regorge d'oméga 6 et 9, de vitamines mais surtout de beaucoup d’acides qui font d’elle une huile cicatrisante, régénérante et anti-inflammatoire.
L’huile de calophylle est une alliée incontournable contre la couperose car :
* C’est un agent de circulation : en d’autres termes, elle fluidifie les vaisseaux sanguins et donc réduit les problèmes de circulation. La circulation sanguine est donc plus fluide, ce qui est bénéfique pour les personnes souffrant de la couperose car l’apparition de plaques rouges et de caillots sanguins diminue.
* Elle cicatrise et régénère les blessures et les irritations grâce à sa teneur en vitamine E
* Elle apaise et nourrit en profondeur car c’est une huile semi liquide. Il faut donc effectuer un petit massage pour qu’elle imprègne entièrement votre visage, ce qui a un effet calmant et anti-stress.
C’est une huile parfaite pour mélanger des huiles essentielles de par sa texture.

Pour en savoir plus sur notre huile de calophylle, n'hésitez pas à lire notre article dédié.

L’huile de chanvre

L’huile des peaux sensibles par excellence. Elle regorge d'oméga 3, 6 mais également 9. Elle apporte des doses parfaites de nutriments dont le corps a besoin afin de favoriser la cicatrisation de la peau. L’huile possède aussi des vitamines dont la A qui font d’elle une huile anti oxydante et anti-inflammatoire et qui renouvelle les cellules de la peau. Le tout permet d’avoir une huile qui calme les rougeurs tout en réparant la peau. C’est parfait pour les personnes qui souffrent de couperose.

Alliées avec des huiles essentielles, les huiles végétales permettent la diminution des plaques rouges et du stress.

L’huile essentielle de citron

L’huile essentielle de citron, en plus de son odeur agréable, possède de nombreuses propriétés qui permettent de lutter contre la couperose.
En effet, elle a un effet fluidificateur des vaisseaux sanguins, elle est régulatrice du métabolisme et est assainissante. Sachant que les acariens peuvent être des catalyseurs de la couperose, l’huile de citron permet d'être un bouclier naturel et les risques sont donc limités.

L’huile essentielle de géranium

L’huile essentielle de géranium est également un bon remède contre la couperose car elle a des vertus relaxantes. Sachant que le stress peut être un facteur pour l’apparition de vaisseaux sanguins et de flushe, l’huile essentielle de géranium permet de se calmer. Par ailleurs, elle favorise la circulation des veines et des lymphatiques, ce qui la rend également indispensable. Sans oublier sa douce odeur. On l’adore.

Comment les appliquer ?

Pour l’utilisation des huiles, il faut diluer 1 goutte d’huile essentielle avec 2 gouttes d’huile végétale. La quantité d’huile essentielle doit toujours être inférieure à l’huile végétale afin qu’elle ne brûle pas votre peau. Nous avons un article dédié sur l’utilisation des huiles essentielles, n'hésitez pas à y jeter un œil.

Selon vos préférences, vous pouvez mélanger l’huile de calophylle avec de l’huile de géranium afin qu’elle diminue l’odeur de l’huile de calophylle. Les vertus des deux huiles en synergie vont se décupler et vont fluidifier les vaisseaux sanguins tout en apaisant votre peau et votre stress.

Vous pouvez également coupler les huiles de chanvre et de citron pour assainir et calmer les rougeurs, fluidifier les veines et régénérer la peau.

Ces huiles vont apaiser et limiter l’apparition des flushes et des plaques rouges mais ne soignent pas la maladie en tant que telle. Nous vous conseillons d’aller voir un dermatologue afin de trouver un traitement adapté.


I'm in love with the coco

La noix de coco, on la boit, on la mange, on la cuisine et on l'utilise en produit de beauté. Ce petit fruit est multi-fonction. Mais quelles sont ses origines, ses producteurs, son enjeu environnemental et ses rapports avec Madagascar ? On vous dit tout.

Focus sur l'huile de moutarde

De ses origines à ses caractéristiques en passant par sa composition jusqu'à son utilisation, on vous dit tout !

 

Une suggestion ? Une envie d'article pour le blog ? Dites le nous dans la section contact !

retourner sur le blog

Des notes, des dossiers, des documents sur les ingrédients naturels, sur leur origine, des plantes méconnues et fascinantes. Voyagez avec nous, au bord de l'océan Indien, dans nos compagnes, naturellement.

DES NEWS NATURELLES ? NOTRE NEWSLETTER EN TRAITE CHAQUE SEMAINE !